Sélectionner une page

Le métier de chauffeur VTC trouve de plus en plus sa place dans le marché du transport urbain actuel. De nombreuses entreprises ont décidé de se lancer dans ce domaine et des applications sont même désormais disponibles en ligne. Cependant, il est mieux de préciser que pour pouvoir exercer cette profession, il vous faudra disposer d’un diplôme. Ce dernier s’obtient notamment par le biais d’une formation de capacité de transport. Il existe également une autre méthode, qui est de suivre une formation VTC. Zoom sur le sujet.

 

Suivre une formation VTC pour obtenir une carte professionnelle

Cette première option est particulièrement idéale pour ceux qui veulent exercer la profession, en tant qu’autoentrepreneur. Pour ce faire, il vous faudra déposer votre demande auprès de la préfecture de votre département, afin d’obtenir votre carte professionnelle VTC. En général, celle-ci sera délivrée dans un délai approximatif de 1 ou de 3 mois. Vous devez également fournir les différents documents suivants :

  • Un permis B valide depuis 2 ans minimum ;
  • Un certificat attestant votre aptitude physique à conduire ;
  • Une attestation de prévention et de secours civique (niveau 1) ;
  • Un casier judiciaire vierge au bulletin n° 2.

En ce qui concerne la formation VTC, vous devrez la suivre dans un centre agréé, afin de vous préparer convenablement à l’examen. À noter d’ailleurs que vous devez obligatoirement passer ce dernier pour pouvoir obtenir votre carte professionnelle. Une formation continue de 7 heures est également requise tous les 5 ans.

 

Suivre une formation capacité de transport

Outre la formation VTC, vous pouvez aussi suivre un stage de préparation pour obtenir une attestation de capacité professionnelle. Cette dernière vous permettra ensuite d’exercer la profession de transporteur de personnes dans un véhicule de 9 places maximum.

Il s’agit d’une excellente option pour vous qui souhaitez créer votre société. D’autant plus que cette voie de formation est très flexible, étant donné qu’une seule licence suffit pour plusieurs chauffeurs. Encore faut-il qu’ils soient chacun titulaires d’une carte VTC.

En outre, les conditions sur les véhicules sont aussi permissives, ce qui signifie que les transporteurs peuvent utiliser les voitures de leur choix. Sans oublier que vous avez la possibilité de choisir n’importe quelle forme sociale pour la création de votre société.

 

Comment choisir votre formation VTC ?

Vous devez avant tout dénicher la formation VTC idéale, afin de mettre toutes les chances de votre côté pour la réussite de l’examen. Pour ce faire, voici quelques critères à prendre en compte :

  • Le programme proposé lors de la formation, car il est effectivement essentiel que le contenu des cours soit le plus similaire possible aux questions posées à l’examen. N’hésitez donc pas à vous renseigner sur les compétences et expériences des formateurs ;
  • Le sérieux du centre de formation, en vérifiant son accréditation, qu’il a pignon sur rue et qu’il propose des contenus de formations parfaitement mises à jour ;
  • Le tarif pratiqué. Certains centres proposent des tarifs relativement bas, mais il est tout de même mieux de se méfier de ces offres trop attractives. En effet, le plus intelligent serait de s’informer sur la fiabilité et sur les éventuelles faces cachées des propositions. Ces dernières entraînent souvent des coûts plus dispendieux que prévu.

Toutefois, un tarif élevé ne signifie pas non plus que l’établissement est réellement professionnel et qu’il vous offre une prestation de qualité. De ce fait, n’hésitez pas à consulter les avis en ligne des personnes ayant déjà suivi la formation.