Le management est l’un des facteurs clés de succès d’une entreprise. En effet, la manière dont les activités sont pilotées et dont les collaborateurs sont gérés impacte durablement et significativement les résultats d’une entreprise.

Mais comment pratiquer un management efficace et bienveillant ? Quelles sont les 5 erreurs courantes à ne pas commettre dans ce domaine ?

Les apports d’un cabinet management de transition

Un cabinet management de transition apporte une réponse à un besoin ponctuel. Que votre demande ce dévoile dans un contexte de crise, de restructuration ou de développement le cabinet peut vous présenter des profils qui correspondent parfaitement à votre entreprise.

Les avantages sont nombreux, on peut noter :

  • Un gain de temps sur l’embauche,
  • Un choix qui peux être plus spécifique,
  • Une assurance dans la qualité du personnel employé

Dans certains cas, le management permet d’apporter les bonnes réponses à une situation exceptionnel. Alors, prévoir des erreurs qui pourrait être commise est essentiel pour la santé de votre entreprise.

Les erreurs courantes en management

Dans le cadre d’un management de transition ou non, les erreurs en management sont courantes. Découvrez quelles sont les plus courantes pour pouvoir agir avec professionnalisme.

Un manque d’écoute

On le répète souvent, l’écoute est le lubrifiant des relations sociales. Écouter l’autre, c’est reconnaître que ce qu’il dit est digne d’intérêt et mérite de l’attention. C’est aussi montrer à son collaborateur qu’il participe à la prise de décision et que son avis est important pour le reste de l’équipe. En ce sens, une mauvaise écoute est souvent prise comme le témoin d’un manque de considération.

Pour booster l’écoute au sein de vos équipes, veillez à ce que chacun s’exprime au moins une fois dans une réunion et que personne ne coupe la parole de celui qui parle.

Les messages non personnalisés

“La reconnaissance est un besoin humain vital” affirme Charles Taylor dans Multiculturalisme et démocratie. Rien de pire, en ce sens, qu’un manager qui ne se souvient pas du nom de ses collaborateurs, qui oublie de les remercier ou qui ne mentionne jamais leurs noms.

De nombreuses études montrent d’ailleurs que les entreprises qui placent la reconnaissance au coeur de leur politique ont des meilleurs résultats.

Ne pas féliciter ses collaborateurs

Ce point s’inscrit dans la même optique que le précédent. Tout individu aime être récompensé pour un travail de bonne qualité. Prenez donc le temps de mettre en avant les progrès, les efforts réalisés et les sacrifices consentis par vos collaborateurs.

Instaurer un climat de peur

Trop de managers ont recours à ce procédé lorsque les temps sont difficiles. Sous prétexte de pression venant de leur hiérarchie, les menaces et les paroles blessantes fusent. Un tel comportement est contre-productif car les collaborateurs perdent vite leur motivation ou leurs moyens face au stress.

Jugez les faits et non les personnes

Si vous avez une critique à formuler à un collaborateur, veillez à ce qu’elle soit constructive et circonscrite. Ne remettez pas en question sa personne ou la totalité du travail fourni. Une telle critique aurait pour effet de le décourager.

Pointez simplement du doigt les axes d’amélioration de son travail et montrez lui qu’il a votre soutien et que vous pensez qu’il est capable de faire mieux.